Soumis par giovanni le jeu, 17/05/2018 - 11:50

Le vendredi 20 avril, les élèves de seconde bac pro commerce, du lycée Jean de la Taille, ont présenté un «Pestacle » surprenant, voire déstabilisant aux élèves, parents, professeurs et officiels venus assister à leurs représentations. Au cours de l’année scolaire 2017-2018, les dix-huit élèves de 2Com ont eu l’opportunité de
travailler avec des comédiens de la troupe «Les Minuits » dans le cadre de l’opération Aux Arts Lycéens de la Région Centre-Val de Loire. L’objectif de ce projet pédagogique était d’aborder le thème des libertés fondamentales par l’improvisation, la création et la mise en scène théâtrale. Suite à plusieurs expérimentations, les élèves ont choisi d’évoquer « l’égalité homme femme », « la liberté de penser et d’expression », « le droit à la sûreté », « la liberté de circulation ». Mais
comment amener les spectateurs à comprendre ces notions ? Les élèves et les comédiens ont opté pour une participation active des spectateurs aux différentes scénettes. C’est ainsi que, dès leur arrivée, les spectateurs étaient invités à lire le mur d’expression réalisé par les élèves puis à tirer au sort un numéro leur donnant l’autorisation ou non d’assister et de participer aux quatre scènes créées et jouées par les élèves. Ensuite, ils se sont rendus au CDI, en salle polyvalente et dans deux salles de cours dont les décors les ont transportés, tantôt dans une bibliothèque, tantôt dans un avion de la compagnie air JDLT, tantôt dans le salon d’un jeune couple, pour terminer dans une boîte de nuit. C’est alors que chaque personne présente a été impliquée dans les quatre scénettes ;
certaines d’entre elles ont été confrontées à l’entrave à la liberté de circuler, à l’arrestation arbitraire, au non-respect de sa liberté de penser et d’expression.
Parfois déstabilisés, souvent surpris, les spectateurs ont tous été amenés à réfléchir sur les libertés fondamentales auxquelles chaque individu à droit. Puis, ils ont pu s’exprimer librement, faire part de leur ressenti et de leurs réactions sur un mur d’écriture mis à leur disposition. Ce projet a été riche d’enseignement pour les élèves de 2 COM qui ont su, tout au long de l’année, s’investir avec sérieux en démontrant leur grande créativité et de belles compétences en improvisation.

Nathalie Beaufort-Professeure Lettres-Histoire