Soumis par giovanni le jeu, 12/10/2017 - 09:13

Pour la 1ère fois, le Cercil à Orléans présente une exposition retraçant le terrible destin des enfants juifs de la région de Montargis pendant la seconde guerre mondiale. Avec des documents totalement inédits.

Nouvelle exposition à partir d'aujourd'hui au Cercil, le musée-mémorial des enfants du Vél d'hiv, à Orléans. Pour la première fois, le musée s'est penchée sur l'histoire des familles juives du Montargois pendant la seconde guerre mondiale . Une histoire encore mal connue.

Plus que de "communauté juive", il faut parler, à l'époque, à Montargis de familles d'origine juive : des commerçants, des ingénieurs, des ouvriers aussi, souvent venus travailler à l'usine Hutchinson de Châlette-sur-Loing. C'est ainsi que la famille Nowodwoski s'installe à Montargis en 1933 : une famille de commerçants, qui fabrique des "bleus de travail" pour les ouvriers d'Hutchinson. Suzanne Nowodworski a 9 ans lorsqu'elle est arrêtée le 9 octobre 1942, à l'école communale Gambetta. Son témoignage recueilli par France Bleu Orléans :

"J'ai été arrêtée un jour de classe à l'école Gambetta de Montargis" - Suzanne Nowodworski

De là Suzanne sera transférée sur Paris, d'où elle réussira à s'enfuir avec ses 2 soeurs, elles rejoindront ensuite leur père réfugié en Haute-Vienne (la 4ème soeur, la benjamine âgée de 6 mois, n'avait pas été arrêtée et a été sauvée par sa nourrice). En revanche, leur mère, Golda, ne reviendra pas de sa déportation au camp d'Auschwitz. Ce n'est qu'en avril 1945 que Suzanne l'apprendra :

"Au début, nous attendions avec espoir le retour des déportés" - Suzanne Nowodworski

Le livre des écrous de la prison de Montargis exposée pour la 1ère fois

Beaucoup de familles juives du Montargois n'ont pas pu échapper à un destin tragique. La proximité des camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers a sans doute joué, ces familles servant à "remplir" les premiers convois lorsqu'ils n'étaient pas pleins. Explications de Nathalie Grenon, la directrice du Cercil :

"Les familles juives du Montargois ont été parmi les premières victimes de la Shoah" - Nathalie Grenon

Cette exposition du Cercil intitulée "Les enfants juifs du Montargois dans la Shoah" est à découvrir à Orléans jusqu'au 7 janvier. De nombreux documents inédits - comme le livre des écrous de la prison de Montargis - sont présentés pour la première fois.